Le Diesel-Basching va avoir pour effet de tendre vers le déclin les ventes de SUV en France, en effet SUV et Diesel sont quasi-indissociable pour les modèles de ” sport utility véhicule ” grand public.

Il est difficile de dissocier les mots diesel et SUV.  la chute des ventes de véhicules diesels, due à la nouvelle fiscalité et l’autophobie, plutôt la dieselophobie des grandes métropoles Française va entraîner la chute des ventes des SUV, en effet ces véhicule aux volumes généreux et au poids dépassant allègrement la tonne et demi se muent particulièrement grâce à des moteurs fonctionnant au gasoil. Hormis pour le segment des petits SUV il est presque impensable de recourir au moteur à essence pour motoriser ces grosses “bestioles” .

Ne considérons pas qu’un Lamborghini Urus ou même un Porsche Cayenne sont juste des SUV, c’est des modèles luxueux, SUV, soit, mais classé bien au dessus du premium, comme l’Audi Q7. Pour ce segment de SUV, il n’est pas rare qu’une motorisation essence soit choisie, la clientèle de ce genre de véhicules, plutôt à l’aise financièrement ne regardera pas au rendement financier de leurs autos.

C’est la majorité des SUV dont nous parlons qui sont à plus de 90% des immatriculations motorisés en moteurs diesels. En 2017, 31 % des ventes les concernait cette gamme de véhicule, un tiers des ventes française, c’est plutôt énorme.

La question est de savoir si les clients de ce genre d’auto iraient sur une motorisation Hybride ou Essence ? Ou sur quelle gamme de véhicule ils iraient jeter leurs dévolus s’ils souhaitent fuir le diesel ?

Nous ne connaissons pas encore ces réponses, hélas, l’avenir nous le dira, mais du côté de la rédaction, nous sommes persuadés que les ventes de SUV chuteront fortement dans les mois à venir et sûrement verront-nous un ralentissement du marché automobile en France, le temps que les futurs acheteurs aient un aperçu réel de ce que ces nouvelles fiscalités leurs imposent.

 

Commentaires Facebook