Un pneumatique peut prématurément s’user ou vous mettre en danger lors de la conduite de votre véhicule ! Quelques actions et gestes simples permettent à vos pneumatiques d’avoir une usure régulière et vous offrir une conduite plus sûre.

Le pneu est le seul élément qui lie votre automobile à la route, c’est par lui que toute la dynamique de l’auto s’effectue. Il n’appartient donc qu’à vous d’en prendre soin.

Quelques conseils simples pour prendre soin de vos gommes :

– Vérifiez régulièrement la pression des pneus, sans oublier la roue de secours. Cette action se pratique lorsque vous confiez votre auto en entretien à un professionnel, mais vu les fréquences de plus en plus espacées des cycles d’entretien préconisés par les constructeurs, il va falloir retrousser vos manches et vérifier vous-même l’état de pression de vos pneus. Un contrôle tous les deux mois est nécessaire. Un sur-gonflage aura pour effet d’avoir un pneumatique dont la bande de roulement s’use prématurément et le pneu n’offrira donc pas toute la surface de contact sur la route, tel que préconisé par le constructeur automobile et le manufacturier pneumatique. Un sous-gonflage quant à lui provoquera une usure sur les côtés de la bande de roulement et risque même d’endommager les flancs du pneumatique, il en revient à détruire le pneu. Direction endurcie, bruit de roulement à prévoir.  Adaptez la pression des pneus à l’état de charge de la voiture ; l’étiquette constructeur apposée en général sur le montant de porte intérieur côté conducteur ou dans la trappe d’essence vous permet de connaître la pression des pneumatiques adaptée au véhicule circulant dans des conditions normales ou en pleine charge.

  – Vérifiez l’état d’usure de la bande de roulement, l’usure doit être régulière. Si l’extérieur ou l’intérieur de la bande de roulement est plus usé que le milieu de la bande de roulement, rendez-vous chez votre garagiste ou centre auto pour un contrôle de géométrie de votre train roulant. Si vous ne faites pas le nécessaire, cette usure irrégulière abîmera vos pneus et contribuera à détériorer les silentblocs et autre biellettes de vos trains roulants.

  – Contrôlez l’état des flancs de vos pneumatiques, après avoir été malmenés ou maltraités par des trottoirs saillants, il n’est pas exclu qu’une sorte de cloque se forme sur le flanc, ce phénomène appelé hernie est synonyme de destruction de votre pneu et le rend dangereux. Dans ce cas, changez immédiatement votre roue  ou rendez-vous chez le garagiste le plus proche, car tôt ou tard, votre pneu explosera, la cloque est une déchirure entre le caoutchouc d’étanchéité et le cordage structurel du pneu, la pression finira par ouvrir une brèche sur le flanc du pneu.

  – Si lorsque vous circulez à certaines vitesses une vibration parasite apparaît, faites vérifier l’équilibrage des pneus. Par construction, un pneumatique n’est pas forcément parfaitement rond et sa masse n’est pas identique sur toute sa circonférence. Les roues sont donc équilibrées par un mécanicien qui mettra des masses à des endroits différents de la jante,  pneu monté afin d’équilibrer et ainsi effacer toutes les vibrations provoquées par le pneu en rotation.

Lors du passage de pneus été à hiver ou vice-versa , pensez à stocker à la verticale vos pneus non montés sur jantes. Pour les roues complètes vous pouvez les stocker à plat en vous assurant d’avoir mis au moins un carton ou autre isolant entre le sol et la pile de pneus. Il est conseillé de stocker les pneus ou roues montées en température hors gel afin d’éviter forts gels et humidité.

N’hésitez pas au quotidien à effectuer un contrôle visuel de vos pneumatiques, éléments si importants de la liaison au sol de votre automobile.

Commentaires Facebook