Oui, vous avez bien lu le titre, après les excuses de Volkswagen pour avoir soumis des primates à des rejets d’échappement de leurs TDI, voilà un nouveau Diesel”Gate” qui cette fois incrimine Daimler, VW et BMW, comme quoi quand il s’agit d’en faire une belle (de connerie) là ils sont tous “copains”…

Exposer des êtres humains volontairement aux composés de gaz d’échappement il fallait l’inventer, 25 personnes de jeune âge et en excellente santé ont subit une étude sur l’impact de l’inhalation de gaz d’échappement, étude diligentée par l’EUGT (groupement de recherche sur la santé et environnent) – loin d’être une entité gouvernementale, l’EUGT est en fait un pôle de recherche financé par les 3 gros constructeurs Allemands.

Les “cobayes” humains ont été soumis au dioxyde d’azote(NO2), qu’ils devaient inhaler à différents pourcentage dans l’air ambiant, comme s’ils étaient face à une pollution due à l’automobile. Le polluant gazeux de couleur brun fut donc l’objet du test afin de connaître la réaction du corps humain face à différentes densités de ce polluant.

Ces faits ne sont pas d’hier, ils datent plutôt de l’année 2016, mais peu importe, jusqu’à où iront les constructeurs Allemands dans leurs TDIssme, ils voulaient peut-être prouver que le dioxyde d’azote n’a aucune influence sur nos bronches, devinez quoi ?

Les résultats de l’étude affirment que l’impact du dioxyde de carbone n’a pas eu d’impact sur les cobayes…. Oui évidemment ils ne sont pas morts, enfin souhaitons le, mais quand est il de leurs bronches ?

Article intéressant de FUTURA SCIENCE à lire : —ICI—

 

Cela fait trois jours que les faits sont connus de tous, mais le groupe Daimler semble avoir perdu la mémoire sur le fait d’avoir participé (au moins financièrement ) à ces tests, publie ceci :

EUGT-studies: Statement of Daimler AG

Several media have reported on trials conducted by the Europäische Forschungsvereinigung für Umwelt und Gesundheit im Transportsektor (European Research Association for the Environment and Health in the Transport Sector — EUGT). Daimler’s position is as follows:

  • We expressly distance ourselves from the studies and the EUGT.
  • We are appalled by the extent of the studies and their implementation.
  • We condemn the experiments in the strongest terms.
  • Even though Daimler did not have influence on the study’s design, we have launched a comprehensive investigation into the matter.
  • The EUGT’s approach contradicts our values and ethical principles.
  • All of the research work commissioned with the EUGT was accompanied and reviewed by a research advisory committee consisting of scientists from renowned universities and research institutes – from selection through to the presentation of results.
  • ————————————-

EUGT-studies: Déclaration de Daimler AG

Plusieurs médias ont rendu compte d’essais menés par l’Europäische Forschungsvereinigung für Umwelt und Gesundheit im Transportsektor (Association européenne de recherche pour l’environnement et la santé dans le secteur des transports – EUGT). La position de Daimler est la suivante:

Nous nous distancions expressément des études et de l’EUGT.
Nous sommes consternés par l’ampleur des études et leur mise en œuvre.
Nous condamnons les expériences dans les termes les plus forts.
Même si Daimler n’a pas eu d’influence sur la conception de l’étude, nous avons lancé une enquête approfondie sur le sujet.
L’approche de l’EUGT contredit nos valeurs et nos principes éthiques.
Tous les travaux de recherche commandés à l’EUGT ont été accompagnés et examinés par un comité consultatif de recherche composé de scientifiques d’universités et d’instituts de recherche de renom – de la sélection à la présentation des résultats.

Commentaires Facebook