Angela Merkel lutte encore pour créer une coalition de pouvoir avec le SPD, mais dans les tractations entre-parti naissent de vraiment bonnes idées concernant l’automobile et en particulier les véhicules diesels, loin d’avoir une idée “dieselophobe” sur le sujet de l’oxyde d’azote rejeté par nos chaudières à mazout mobiles.

Il en sort du bien du #DieselGate, cela a pu démontrer aux pouvoirs publics Allemands comment les constructeurs avaient une expertise de la programmation de calculateurs de gestion des moteurs diesels, alors autant se servir de cette expérience.

C’est ainsi qu’un groupe se créé afin de mener une réflexion sur la possibilité de re-programmer les ECU de diesels plus anciens afin que ceux-ci deviennent moins polluants et finissent par faire baisser le taux de pollution dans les grandes métropoles de nos voisins.

Factuellement, cela est possible et largement envisageable pour les constructeurs, de concevoir une mise à jour logicielle des moteurs diesels aux normes Euro5 voire Euro4, il est aussi possible d’effectuer une campagne de rappel de ces véhicules afin d’y installer la mise à jour.

C’est une solution moins coûteuse que d’offrir aux possesseurs de véhicules diesels plus polluants une offre gouvernementale de reprise pour l’achat d’une voiture moins polluante. La facture pourrait s’élever à au moins 10 milliards d’euros avec cette procédure.

En appliquant l’idée d’une mise à jour logicielle, la facture serait donc totalement à la charge des possesseurs de véhicules à reprogrammer, une loi ou un décret pourrait les obliger à s’y confirmer.

Les positions écologiques des grandes villes Allemandes presque #autophobe (ça commence aussi en France), n’aident plus au développement des centres villes et de certains quartiers. Les conducteurs de voitures moins vertes préférant fuir les restrictions pour aller faire leurs courses ou activités en banlieues. Les banlieusards ont toujours été réfractaires aux transports en commun.

Ces réflexions sont les bienvenues et puissent-elles être transmises au niveau Européen.

 

Commentaires Facebook