Le pilote venu du Venezuela afin d’égayer les courses de monoplaces semblait-il ! Un pilote enchainant les crashs soit par inadvertance (moment passager d’égarement corrigerons-nous) soit par l’envie de bien faire (mais trop). Cet artiste du hors piste n’appréciait pas d’aller jouer dans le bac à sable seul, il y amenait souvent un compère de course.

Non dénué de talent et soutenu par la compagnie pétrolière d’état du Venezuela PDVSA et d’une famille assez fortuné, notre cher Pastor a tout de même une victoire de rang en Formule 1, lorsqu’il a remporté le GP d’espagne en 2012 alors qu’aucun Bookmaker ne se serait permis de miser sur lui.

Mais ce n’est pas sa victoire en GP de F1 acquise avec mérite qui a permis à Maldonado de s’illustrer dans la catégorie “reine automobile” et les formules de promotions plus tôt dans sa carrière mais le nombre de crashs exécutés en autant de courses disputées, une œuvre de pilote jusqu’au boutiste….

Une petite vidéo vaut plus que des mots… :

 

Commentaires Facebook