Si on ne tient pas compte des ses antécédents de fabricant de tracteurs agricole, les voitures de fuyaient le jusqu’en 2009, avant qu’un bloc issu d’Audi fonctionnant au gazole soit greffé au .

C’est ainsi que le diesel a commencé à  inonder les veines des Cayenne, et . Mais les scandales “dieselgate” se succédant dans le groupe VAG, la marque emblématique et sportive de Stuttgart jette l’éponge quant à l’introduction de blocs diesels dans ses produits.

La motorisation diesel était tout de même un élément majeur qui a permis de démocratiser les gammes Cayenne, Panamera et Macan, lui offrant une clientèle de grands rouleurs et participé au succès de ces trois modèles.
La dieselophobie grandissante effraie de plus en plus de constructeurs, sachant qu’ils ne peuvent répondre aux normes antipollution de plus en plus drastiques, sans tricher, imposées par l’UE et les USA.

Les blocs V6 diesels continueront encore quelques temps à être proposés sur le Macan, certainement jusqu’au prochain restyling.

La nouvelle voie de motorisation désormais ouverte chez le constructeur est le propulseur électrique.

Les amoureux de la marque ne peuvent que saluer ce geste qui libère Porsche d’une gamme de voitures dites plus populaires pour retourner dans le segment d’autos plus exclusives.

Commentaires Facebook