Le nombre croissant d’accident mettant en cause des conducteurs séniors dans la région de Pau ont poussés le Préfet des Pyrénées Atlantique M. Gilbert PAYET à vouloir renforcer les visites médicales du permis de conduire pour les personnes âgées.

Hécatombe dans les Pyrénées Atlantique, mettant en cause 41 décès de conducteurs séniors sur les routes de la région, cela pousse évidemment à réfléchir sur la possibilité qui est déjà existante de suspendre le permis de conduire aux personnes agées jugées incapable de prendre le volant.

Voulant ainsi encourager une conduite plus sûre par les séniors et évaluer leurs capacités à appréhender la route et les réflexes à avoir pour pouvoir se déplacer en sécurité et toutefois aussi éviter une fausse manœuvre d’autres usagers pouvant conduire à un accident.

Une disposition existe déjà, mais elle ne peux être engagées que suite à un acte de délation ou par un médecin généraliste qui remplira un acte de suspension de permis à émettre à la préfecture qui validera au cas par cas la suspension du titre de conduite.

La prise de médicament en contradiction avec la conduite pourrait être un évènement déclenchant la suspension, mais aussi une perte de mobilité voire de réflexes. La Famille peut aussi dans le cadre de protection de l’être cher effectuer une demande auprès de la préfecture de suspension du permis.

La suspension pourrait être levée dès l’aval d’un médecin qui atteste que la personne concernée peut à nouveau prendre le volant d’une manière sécuritaire pour elle et les autres usagés.

Bien sûr la mesure envisagée déplait déjà, surtout dans le monde rural, où l’automobile est un moyen de déplacement indispensable pour conserver une autonomie de vie.

 

Commentaires Facebook