Waouhh, Amazing, superbe, enfin un design sympathique pour ces monoplaces électrique qui empruntent les routes de grandes capitales mondiales (Londres, Paris, Hong-Kong ou encore Berlin) lors des week-end de décembre à juillet.

Pour nous la rédaction, jusque là nous n’avions jamais été transcendé par le design des monoplaces électrique qui se veulent l’antichambre de la Formule 1 en version tout électrique. Déjà le fait de devoir changer de monoplace pour le pilote à mi- pour rejoindre le drapeau à damier nous paraissait anti-constructif pour une discipline qui se construisait, quant au design des “barquettes” nous poussions un gros “BOF !!!”.

Depuis la discipline commence à nous séduire (qui l’eut cru ?) et vraisemblablement Alejando Agag le promoteur de la discipline a réussi son pari en s’installant durablement ses courses dans de grandes capitales mondiale et en attirant de grands constructeur ayant envie de se construire une image plus écolo et de mettre en avant leurs technologies électrique.

En 2014 au début du championnat FIA les monoplaces ressemblaient à :

En 2016 :

De belle bagarres et dépassements culottés ont lieu lors de ces courses de monoplaces électrique, entre les rails posés sur les trottoirs des chaussée qu’elles empruntent pour un tracé de course éphémère. Les pilotes qui sont quasiment tous des retraités de grandes équipes de formule 1 ou venus de l’endurance ne prenne plus la discipline comme une voie de garage voire de quoi s’occuper le week-end et toucher un petit billet au passage. Depuis l’implication de grandes marques et industrielle ils s’impliquent (les pilotes) dans un vrai championnat de 12 dates. Il manquait un petit truc. Un petit truc de plus : Un vrai design de voiture de course, un vrai design de monoplaces. Voilà ceci fait :

 

De bons moments de Formule e :

 

Commentaires Facebook